Règlement des études

Introduction

Respectueuse des droits de l’enfant, notre école s’engage à amener les élèves qui lui sont confiés à la maîtrise des compétences de base en ayant pour chacun la meilleure ambition, ce qui les rendra aptes à suivre avec succès leurs études et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle. Ouverte à tous, elle refuse la sélection sociale et économique mais accorde une sollicitude équitable à tous les enfants.

Attitudes et comportements attendus de l’élève pour un travail scolaire de qualité

Capacités relationnelles

Se connaître, convaincre, persévérer dans l’effort, s’engager, s’adapter, accepter le changement prendre des initiatives, argumenter, résoudre un conflit, savoir écouter l’autre, assumer les conséquences de ses actes, choisir avec lucidité, être attentif, jouer avec fair-play, maîtriser son pouvoir critique, aimer apprendre, promouvoir le beau, le bien, le juste,…

Capacités instrumentales

Être curieux, chercher l’information, interpréter et se souvenir, communiquer des informations, agir et créer.

Les cycles pour la continuité

Apprendre nécessite du temps et construire des compétences est un processus lent et complexe qui s’étend de 2,5 ans à 12 ans. Pour assurer cette continuité, des cycles sont organisés par tranche d'âge : 2,5/5, 5/8, 8/10, 10/12.

Cette structure en cycles permettra à l’enfant de vivre une scolarité adaptée à son rythme et à ses besoins. Il sera amené à :

  • travailler en verticalité;
  • réaliser des tâches collectives qui demanderont des échanges et une complémentarité entre les enfants d’un même groupe;

  • communiquer ses richesses, ses savoirs aux autres;
  • vivre des activités préparées par des enseignants d’un même cycle.

Le cycle est donc un moyen pour assurer la continuité des apprentissages en évitant les ruptures et les répétitions.

Cette continuité est possible grâce à la concertation régulière des enseignants qui s’accordent sur les compétences à maîtriser, évaluent la progression des enfants et coordonnent leurs actions et leurs méthodes.

Le Programme intégré (programme d’étude du réseau libre) est un outil qui permet d’assurer la continuité.

Le travail scolaire

Pour permettre aux enfants de réaliser un travail scolaire de qualité, les activités qui leur seront proposées tiendront compte de leur vécu, de leurs besoins, de leurs motivations, de leurs possibilités et de leur rythme d’apprentissage. Une alternance d’activités individuelles, collectives ou en groupe restreint, favorisera l’acquisition progressive d’une méthode de travail et développera le sens des responsabilités, l’autonomie et l’esprit de collaboration. Les élèves respecteront les consignes données, les échéances, les délais et soigneront la présentation de leurs travaux.

Travaux individuels

Ils auront pour objectifs de favoriser l’’autonomie, la responsabilité et la rigueur. Ils serviront à finaliser des tâches dans des délais fixés, avec ordre et soin.

Travaux de groupe

Ils auront comme objectifs de favoriser l’écoute active, la solidarité et la tolérance. Ils permettront à chacun de donner son avis, d’accepter celui des autres, de participer activement et de prendre des responsabilités dans le groupe.

Travaux de recherche

Ils serviront à promouvoir l’organisation et la planification au travers de l’utilisation personnelle d’outils favorisant de la sorte l’esprit d’initiative.

Le journal de classe et la farde de communications

Les travaux qui demandent de la recherche seront programmés à l’avance.

En primaire, le journal de classe sert de moyen de communication avec les parents (devoirs, information personnelle).

En maternelle, les enfants qui reprennent le bus de temps en temps, qui restent à la garderie de façon irrégulière ou qui ne sont pas toujours repris à la sortie de l’école par la même personne seront également en possession d’un journal de classe où les informations seront communiquées aux enseignantes.

L’évaluation

Évaluation formative.

Évaluation effectuée en cours d’activité et visant à apprécier le progrès accompli par l’élève, à comprendre la nature des difficultés qu’il rencontre lors d’un apprentissage ; elle a pour but d’améliorer, de corriger ou de réajuster le cheminement de l’élève.

Évaluation sommative.

Épreuves situées à la fin d’une séquence d’apprentissage et visant à établir le bilan des acquis des élèves.

Évaluation certificative.

Évaluation qui débouche sur l’obtention de C.E.B. (certificat d’étude de base) en fin de 6ème primaire.

Le contrôle des contenus des cours.

Le contrôle des contenus des cours, de même que l’accompagnement des démarches pédagogiques des enseignants relèvent exclusivement de la Direction, de l’Inspection et du Pouvoir Organisateur.

Évaluations – Bulletins

Des bulletins évaluant le travail régulier des enfants sont remis à 4 moments de l’année. Les enseignants sont toujours disponibles pour s’entretenir du travail des élèves avec les parents, en dehors des heures de cours et sur rendez-vous.

Quatre réunions de parents sont programmées. La première se déroulera en début d’année de façon collective pour présenter notre organisation et nos pratiques pédagogiques. Les trois autres réunions, durant lesquelles les parents rencontrent de façon individuelle les enseignants, auront lieu après la remise des bulletins.

Deux épreuves interdiocésaines « fin de cycle » sont organisées chaque année :

  • la première en fin de 2ème année primaire;
  • La deuxième en fin de 4ème année primaire.

Ces épreuves externes et standardisées constituent un élément de contrôle complémentaire aux épreuves pratiquées dans l’école.

Aide à l’enfant en difficulté

Nous veillons à différencier nos méthodes d'apprentissage afin de rencontrer l'enfant là où il se trouve.

Afin de tenir compte des rythmes d’apprentissage propres à chaque enfant, les écoles ont la possibilité de faire bénéficier les élèves d’une année complémentaire au maximum par étapes (1ère étape : de 2,5 ans à 8 ans ; 2ème étape : de 8 ans à 12 ans).

L’équipe éducative, en accord avec les parents, choisit le moment le plus opportun pour décider d’y recourir, en fonction de la situation particulière de l’enfant.

En ce qui concerne la 1ère étape, un élève peut bénéficier d’une année complémentaire :

  • soit en maternelle. Dans ce cas précis, il sera soumis à l’obligation scolaire dès l’année de ses 6 ans ;
  • soit au terme de la 1ère ou de la 2ème primaire. Il n’est par contre pas possible de bénéficier de deux années complémentaires au sein de la même étape.

En ce qui concerne la seconde étape, l’élève ne peut également y bénéficier que d’une seule année complémentaire, mais celle-ci ne doit pas nécessairement se situer après la 6ème primaire.