Les sciences à l'école


Des maternelles aux primaires, nos élèves découvrent les sciences.

 

Do, ré, mi, fa, sol... et sous-sol

Afin d'observer le sol de plus près, nous allons utiliser des boîtes loupes et des loupes binoculaires (appelées aussi stéréomicroscope). Nous avons appris qu'il y avait une différence entre loupe binoculaire et microscope : la loupe binoculaire permet de grossir les objets de 5 à 50 fois et de les voir en relief, tandis que le microscope permet de grossir les objets beaucoup plus fort : de 100 à 1000 fois et ne permet pas une vison en 3 dimensions.

Pour se familiariser avec nos nouveaux « outils » nous les avons manipulés (avec précaution!). Nous avons passé à la loupe différents objets de notre quotidien : du sable, de la mousse, un morceau d'éponge, de la craie, des cheveux, de la neige (et oui, il fallait en profiter!) et même du sang (au nom de la science : merci Madame Vermeire !). Lors de notre prochaine séance, Madame Vermeire nous apportera un microscope afin que l'on puisse voir la différence. Nous serons enfin prêts pour observer ce que nous récolterons dans nos petites réserves naturelles.       

Les élèves de 3ème et 4ème années

Les sciences à l’école maternelle

Lancer des défis, émettre des hypothèses, expérimenter, observer,…

  • Comment conserver la neige qui est sur le toit de la voiture de Christelle?

L’emballer dans un manteau, une couverture, un sachet. La chaleur de la classe a fait fondre la neige dans le plat et le sachet. Le manteau et la couverture ont gardé le froid de la neige.
Un manteau, une couverture n’apportent pas de chaleur. "Ils ont protégé la neige de la chaleur de la classe" (Yowan).

  • Comment transformer une boule de plasticine pour qu’elle flotte?

Quand nous transformons la boule en bateau ou en bol, elle flotte.

  • Que se passe-t-il quand je pousse un ballon gonflé dans l’eau ?

Quand on veut pousser le ballon au fond de l’eau, on doit le pousser avec « toute notre force ». Quand on le lâche, il remonte à la surface poussé par l’eau (une définition simplifiée de la poussée d’Archimède !).

Nathalie Dosquet

Boule et Bouboule

Nous, les élèves de 3ème et 4ème années, nous nous sommes penchés d'un peu plus près sur l'expérience vécue l'année passée par les enfants de maternelle avec leurs copains Boule et Bouboule (Pour ceux qui ne suivent pas régulièrement les articles parus dans le très célèbre «  Demandez l'programme » vous pouvez vous rattraper en relisant le numéro 20 daté du 13 février 2015).  Après de nombreuses recherches et expériences, nous avons découvert qu'en fait, la couverture de Bouboule lui avait servi d'isolant. C'est pour cela qu'il avait fondu moins vite que son frère. Nous avons approfondi nos recherches sur les isolants : il y en a des thermiques, des acoustiques, des électriques et des mécaniques. Nous nous sommes intéressés plus précisément aux isolants thermiques. Nous avons comparé différents matériaux : laine, verre, bois, mousse isolante, fer, pierre, papier,…. Nous les avons classés du moins isolant au plus isolant. Nous avons même compris que le fer n'est pas un bon isolant mais qu'il est un parfait conducteur. C'est pour cela que les casseroles sont faites principalement en métal.

M Vermeire